Lorsque vous investissez dans un bien immobilier dans le but de faire du meublé, vous avez la possibilité de choisir plusieurs modes de gestion : la location meublée classique, la colocation et la location courte durée. Il s’avère que la location courte durée semble être la stratégie locative la plus rentable du fait qu’elle permet de bénéficier de loyers plus importants. Néanmoins, qui dit rentabilité élevée dit aussi risques. Quels sont les risques liés à la location courte durée ? Que doit-on prendre en compte pour réussir son investissement ? Tant de questions auxquelles nous allons répondre dans la suite de l’article.

Rappel sur le dispositif LMNP

Pour avoir la possibilité de faire de la location courte durée, vous devrez louer votre bien via le dispositif LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). Ce dernier va vous permettre de bénéficier de loyers disposant d’une imposition sur les revenus fonciers très faibles, voir inexistante. En effet, le schéma du dispositif LMNP vous permet d’amortir votre bien immobilier, vos travaux et vos meubles. Dans la majorité des cas, cet amortissement vous permet de bénéficier de loyers nets d’impôts. Pour que votre bien immobilier soit considéré comme meublé, vous devrez fournir une liste de meubles prédéfinie. Nous allons voir qu’il existe plusieurs possibilités de location courte durée, avec une cible locative différente.

La location court séjour

La location court séjour est apparenté à la location de type Airbnb. La cible de ce type de location se tourne vers les voyageurs ou les personnes qui restent très peu de temps au sein d’une ville. Ce mode de gestion peut s’avérer relativement rentable. En effet, vous ne louerez pas votre appartement au mois mais à la nuit.

Louer son bien immobilier à la nuit vous permet de générer des loyers beaucoup plus importants. Cela va, de surcroit, augmenter considérablement la rentabilité locative de votre investissement. Néanmoins, qui dit rentabilité locative boostée dit risque plus élevé.

Effectivement, vous prenez plus de risques en choisissant ce type de gestion.  Vous n’avez pas la possibilité d’avoir une visibilité et d’avoir la garantie que votre logement sera loué à plein temps. C’est pour cela que, pour cette typologie d’investissement, il vous faudra sélectionner une ville qui bénéficie d’un attrait touristique élevé. Choisissez des villes tel que Lyon ou Nice par exemple.

En ce qui concerne la typologie de l’appartement, plus il est grand, plus vous pourrez générer un chiffre d’affaires élevé. Néanmoins, vous prendrez  plus de risques. A contrario, plus votre logement est petit, moins le risque sera élevé. Par contre, le chiffre d’affaires potentiel sera limité.

Aussi, pour augmenter votre taux de remplissage, faites confiance à une conciergerie. Ces dernières disposent d’ors et déjà d’une clientèle régulière et amènent des prestations supplémentaires qui influent considérablement sur le taux de remplissage de votre bien immobilier.

Le bail de mobilité

Autre alternative de la location courte durée : le bail de mobilité. Ce dernier se situe entre la location meublée classique et la location court séjour. En effet, vous devrez louer votre bien immobilier pour une durée minimum de 1 mois mais pour une durée maximum de 10 mois.

Vous vous demandez sûrement l’intérêt de ce type de location ? Il vous permet tout simplement de bénéficier de loyers plus importants. Vous allez donc augmenter votre rentabilité locative. En effet, les loyers sont généralement plus élevés lorsqu’on loue son bien en bail de mobilité.

Ce type de location a été mis en place pour permettre aux professionnels itinérants de pouvoir louer un bien immobilier sur un ou plusieurs mois. Ils vont bénéficier d’un bail plus souple que la location courte durée classique. De plus, la location nécessite un budget moins conséquent que la location Airbnb.

Comme vous l’aurez, compris, le bail de mobilité s’adresse aux professionnels itinérants. La cible se tourne donc chez les entreprises. Ainsi, pour investir dans l’immobilier dans le but de choisir ce mode de gestion, vous devrez privilégier les métropoles qui accueillent beaucoup de professionnels.

Ainsi, nous avons vu à travers cet article les différents modes de gestion dans la location courte durée ainsi que les différents risques auxquels vous serez confronté. Comme vous l’aurez compris, investir dans l’immobilier dans le but de faire de la location courte durée peut s’avérer relativement intéressant. Néanmoins, comme tout investissement immobilier locatif, il est primordial de bien sélectionner le bien immobilier.

Fort d’une expérience de plusieurs années sur le marché de l’investissement locatif, Acti-Immo Gestion de Patrimoine vous accompagne dans toutes les étapes de votre projet. Etant indépendant, nous vous proposons des solutions sur mesure en prenant en compte votre situation patrimoniale globale. Pour plus de renseignements sur un investissement immobilier, n’hésitez pas à nous contacter !